· 

Vous êtes vous déja mis.e en colère face à un enfant qui pleurait ?

Vous êtes vous déjà mis.e en colère face à un enfant qui pleurait ?

Au plus vous grondez, au plus il pleure.

Alors que tout ce que vous voulez c'est qu'il arrête.

Vous lui dites même "arrête de pleurer". Mais rien n'y fait. En même temps, quand quelqu'un vous dit d'arrêter de pleurer, est-ce que vous vous arrêtez vous ? C'est un peu absurde comme ordre non ?

 

Décodage :

L'enfant veut exprimer une émotion. Mais vous lui refusez. Parce que vous jugez que ce n'est pas la réponse comportementale adéquate. Mais votre colère, est-elle adéquate elle? chaque fois qu'une personne se met en colère contre vous trouvez-vous cela juste ?

Du coup c'est le bras de fer : tu cries = je pleure. Et on va voir qui va gagner.

 

La bonne piste :

L'enfant vous renvoie à votre propre impuissance. Vous n'acceptez pas.

Vous n'acceptez pas sa faiblesse, son manque d'obéissance, cette part de l'enfant qui vous ramène à vos propres faiblesses, à vos défauts que vous ne supportez pas.

Parce que vous pensez toujours être juste.

En fait vous passez votre temps à juger les comportements, et à exiger qu'ils soient le plus conformes à votre vision du monde.

OUPS.

La traduction c'est que vous aimé de façon conditionnelle.

Vous VOUS aimez de façon conditionnelle (seulement quand vous êtes génial.e), mais vous vous en voulez le reste du temps. Et vous faites la même chose avec cet enfant. Il n'est aimable qu'à certains moments.

AÏE, on ne va peut-être pas continuer comme cela.

 

Les solutions :

Lorsque vous vous mettez en colère dans ces situations, demandez-vous ce que votre colère cache. Est ce que vous ne seriez pas plutôt triste pour cet enfant qui semble être en détresse (il a peut-être eu peur, il est peut-être vexé, il a peut-être mal, il se sent peut-être mis à l'écart ? ).

Dans tous les cas il pleure parce qu'il ne comprend pas et que votre rôle d'adulte c'est de l'aider à comprendre.

 

Est-ce que vous, vous savez accepter votre tristesse et votre souffrance?

De quoi avez vous besoin dans ces situations là : qu'on vous crie dessus ou qu'on vous apaise?

 

VOUS AVEZ BESOIN D'AMOUR !

Il s'est passé quelque chose, l'enfant l'exprime sous forme de pleurs.

Demandez-lui : "qu'est ce qui est difficile pour toi dans cette situation?"

Réconfortez le.

Ensuite expliquez-lui ce qui ne va pas.

Donnez lui les clefs pour ne pas revivre cela.

Mais dans tous les cas, c'est l'amour inconditionnel d'abord, les explications et les punitions ensuite.

 

Et vous ça vous ferait quoi cette sensation d'amour inconditionnel?

Ça vous réchaufferait ?

Ça vous bouleverse?

L'avez-vous seulement déjà vécue?

 

Tout ce que je peux vous dire c'est que ça demande des efforts, on n'y arrive pas tous les jours, mais quand on y arrive c'est magique

 

Crédit photo : Jill Greenberg